William Claxton (12 octobre 1927, Pasadena - 11 octobre 2008, Los Angeles) était un photographe et écrivain américain.

Il est notamment connu pour son travail sur les artistes de jazz des années 1960.

William Claxton est né à Pasadena en Californie.

Il se passionne très tôt pour la photographie et rêve de suivre les traces de ses héros incarnés par Henri Cartier-Bresson, Robert Frank ou Irving

Penn.


Grand amateur de jazz, il débute sa carrière en fixant sur pellicule ses musiciens favoris, comme  Chet Baker, avant de se voir attribuer par une

maison de disques la création de pochettes de LP.

Sa renommée dépasse rapidement les frontières tandis que ses photos paraissent dans Vogue, Life, Paris Match ou Vanity Fair.

Il multiplie les expositions et publie plusieurs ouvrages photographiques qui sont des grands succès, dont : « CLAXOGRAPHY » (The Art of Jazz

Photography), « STEVE MCQUEEN », « JAZZ SEEN » ET « PHOTOGRAPHIC MEMORY ».





William Claxton nous présente une sélection remarquable de photos de Steve McQueen, mettant en scène l’acteur américain au début de sa carrière

cinématographique dans les années 60. Ce magnifique hommage nous confirme qu’au-delà de son immense talent et de sa personnalité souvent

controversée, ce fut aussi son physique exceptionnel, conjuguant une beauté rude avec une attitude cool, qui éleva Steve McQueen au rang d’icône

inoubliable, symbole d’une certaine jeunesse d’hier et d’aujourd’hui. Perçu souvent comme une tête brûlée ou un rebelle, incarnant les caïds

solitaires et les casse-cou, Steve McQueen fut avant tout un Américain pure souche.

William Claxton a côtoyé et travaillé avec son ami durant plus de six ans, capturant sur pellicule non seulement ses qualités d’interprète et son sens

de la perfection, mais aussi sa tendresse, sa sensibilité et son humour coquin. Dévoilant rarement en public les facettes les plus séduisantes de sa

personnalité, Steve McQueen s’est entièrement ouvert face à l’objectif de son complice.


En plus de ces superbes photos, dont la plupart sont inédites, Claxton nous offre une multitude de souvenirs intimes et d’anecdotes nous faisant

découvrir une vision nouvelle du légendaire acteur. A travers ces clichés, on le retrouve en action aux côtés de ses amis motards, au volant d’un de

ses nombreux bolides, avec quelques unes des femmes les plus connues de son époque ou en compagnie d’autres comédiens au cours de tournages

mémorables.


Gros plan exceptionnel sur un des plus grands acteurs du vingtième siècle, ces photos sont aussi un émouvant témoignage de l’amitié qui lia deux

hommes.


Les photos de Jazz de William Claxton sont également des grands classiques, tous ceux qui s’intéressent au jazz les ont déjà contemplées. Qu’il

s’agisse de portraits en studio ou de clichés pris sur le vif, ces photos elles-mêmes sont de la pure musique. Chacune d’elle témoigne d’une grande

sensibilité pour les rythmes et les sonorités. William Claxton a saisi l’âme des musiciens, la concentration intense de Miles Davis et la vitalité

débordante de Louis Armstrong.




Depuis les années 50, William Claxton photographie les musiciens de jazz et bien plus encore. Ses images d’une intensité à couper le souffle ont aussi

capté l’ambiance d’une époque, celle des rues de la Nouvelle-Orléans ou des clubs de Jazz légendaires de New York. Ses photographies sont les

icônes de leur époque, et ce pas seulement pour les amateurs de jazz.