Parc naturel de l'Alpe Veglia-Alpe Dever

2
40
70 visits

Ce parc, qui réunit les deux aires contiguës de Veglia et Devero, constitue l’un des paysages les plus beaux de toutes les Alpes. 

Superficie : 8.539 hectares
Altitude : 1.600 - 3.553 mètres
Année de création : 1995
Environnement : montagne

Ce parc est le fruit de l’union des espaces

protégés créés anciennement dans la haute

vallée d’Ossola de l’Alpe Veglia et de l’Alpe

Devero et comprend deux grandes cuvettes

alpines qui constituent la limite occidentale

des Alpes Lépontiennes.


Avec 127 espèces de minéraux identifiés sur

son territoire, le parc est considéré comme

l’un des plus riches et plus intéressants sur le

plan géologique et minéralogique de l’arc

alpin tout entier. Nombre des variétés

trouvées, parfois uniques au monde, se

trouvent en particulier dans le gneiss du

Monte Cervandone (Mont Cervandone).


Les deux Alpes sont parfois un peu « jumelles

» parce les deux hauts plateaux se font

formés sous l’action des glaciers de l’ère

quaternaire et ce n’est pas un hasard s’ils

partagent également le surnom d’« alpages

du grand est ». La végétation est caractérisée

par de grands bois de mélèzes, d’aulnes, de

saules, de sorbiers et de pins rouges, et par

un sous-bois de myrtilles et de

rhododendrons, jusqu’à une altitude de 2000

mètres. Au-dessus, c’est le règne des

pâturages qui, au fil du temps, ont rogné les

zones humides et marécageuses naturelles.


Le parc a recensé plus de trois cents espèces

botaniques, dont plus de 20% sont des

espèces rares.


Sur le plan de la faune, les ongulés sont

représentés par des chamois, des chevreuils,

des cerfs et des bouquetins. Parmi les autres

mammifères, les marmottes et les lièvres des

alpes sont particulièrement nombreux. Chez

les oiseaux, l’aigle royal et de nombreux

rapaces sont présents en colonies stables, les

populations les plus nombreuses sont celles

du faisan de montagne et de la perdrix

blanche.


Sur l’Alpe Veglia, les restes d’un campement

temporaire de chasseurs préhistoriques

remontant au VIIIème millénaire avant J.C

(Mésolithique ancien) ont été retrouvés, peu

avant qu’une peinture rupestre sur la paroi

rocheuse du Balm d’la Vardaiola, remontant

probablement au IV millénaire avant J.C.

(Néolithique final), ait été identifiée.

Parco naturale dell'Alpe Veglia


Le Parco naturale dell'Alpe Veglia fut le

premier Parc naturel régional italien, institué

en 1978 (L.R. 14/78), localisé sur le versant

italien de l’Alpe Veglia, à 1750 mètres

d’altitude. Sa superficie était de

4120 hectares et englobait les communes

de Varzo et de Trasquera, dans la Province

de Verbania, aux confins de la Suisse (canton

du Valais).

Parco naturale dell'Alpe Devero


Le Parco naturale dell'Alpe Devero fut

institué en 1990 (L.R. 49/90) afin d’assurer la

protection l’environnement alpin du versant

italien des Alpes lépontines.


Le parc se trouve sur le territoire de la

commune de Baceno, dans la province du

Verbano-Cusio-Ossola, sous la responsabilité

de la Comunità Montana Valli Antigorio

Divedro Formazza.


Il fut institué comme Zone de protection

spéciale (ZPS) sous le code IT1140005, en

accord avec le décret 92/43/CEE “Habitat”

avec le réseau Natura 2000. La région a

également proposé de l’étendre à la région

des mélèzes subalpins des alpes Veglia et

Devero, sous le code IT11400084.


Suite à la fusion des deux parcs, l’ensemble

du site fut proposé en septembre 1995 au

statut de Site d'intérêt

communautaire du Piémont. Le parc Alpi

Veglia e Devero - Monte Giove, a été classé

comme tel en août 2000, sous le code

IT1140016, couvrant une superficie de

5.616,66 hectares.

Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 6 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
about 7 years ago

Ratings
(1 vote)
Your rating