LA  STUPÉFIANTE  BEAUTÉ  DES  NÉBULEUSES

À 650 al, la nébuleuse Hélix (NGC 7293) est une des nébuleuse planétaire les plus proches de la Terre.

Extrait du documentaire Du Big bang au Vivant.

Jean-Pierre Luminet parle de l'évolution des étoiles de type solaire, leur transformation en géantes rouges puis en naines blanches. © ECP Productions

Morphologie

Les nébuleuses planétaires sont les vestiges d'étoiles, de première ou de deuxième génération, ayant explosé en synthétisant tous les éléments chimiques nécessaires à la Vie.

Notre Soleil est né d'un de ces fertiles berceaux. Par la force de la gravité, ces précieuses poussières vont se rassembler et former de nouvelles étoiles, entourées de planètes, dont les chances seront faibles de ne pas abriter un jour de nouvelles espèces vivantes extraterrestres, la chimie du carbone 12 étant la même partout.

Les nébuleuses planétaires sont nommées

ainsi parce qu'autrefois, les astronomes les

prenaient pour des planètes. Elles font partie

des plus beaux objets astrophysiques que

l’on peut admirer dans le cosmos avec

un télescope.


Nébuleuse de l'œil de Chat, photo prise par le télescope spatial Hubble grâce à la caméra de prospection avancée (ACS). © Nasa

Nébuleuse de l'œil de Chat, photo prise par le télescope spatial Hubble grâce à la caméra de prospection avancée (ACS). © Nasa


Ce sont de grands nuages de gaz créés par

des étoiles géantes en fin de vie qui

deviennent instables et se mettent à éjecter

leurs couches supérieures. Elles constituent

finalement une enveloppe de gaz en

expansion autour d'une naine blanche.


Le rayonnement ultraviolet des étoiles 

mourantes, en excitantles atomes 

et molécules de ces nuages, est

responsable de leurs couleurs si

particulières.


Les nébuleuses planétaires se dispersent en

50.000 ans, voire moins. 


IC 418

La nébuleuse planétaire IC 418. L’étoile au centre s’est transformée en nébuleuse planétaire il y a quelques milliers d’années. Le diamètre de la nébuleuse atteint maintenant 0,2 années-lumière. Crédit : NASA/STScI

Notre Galaxie compte environ 200

milliards d’étoiles, si bien qu’environ 1.500

nébuleuses planétaires sont connues. On

peut alors observer une étonnante variété

de formes complexes et de couleurs,

correspondant à différentes périodes de

l’évolution dynamique et chimique des

couches supérieures de l’enveloppe d’une

étoile, qu’elle éjecte.

Des astronomes ont utilisé le New Technology Telescope de l'ESO ainsi que le Télescope Spatial Hubble du consortium NASA/ESA dans le but d'examiner plus d'une centaine de nébuleuses planétaires situées dans le bulbe central de notre galaxie.

Ils ont découvert que les membres de cette famille cosmique dont la forme évoque celle d'un papillon ont mystérieusement tendance à constituer des alignements – un résultat surprenant au vu de leurs passés respectifs et de leurs propriétés distinctes.


Ainsi donc, d'une de ces pouponnières, est né notre Soleil, une naine jaune ordinaire, dont l'espérance de vie est d'une douzaine de milliards d'années...

Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
4 months ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
about 8 years ago

Ratings
(2 votes)
Your rating