Cookies policy: We use our own and third-party cookies to improve your navigation experience. By browsing this site, we assume you consent to us using them. More information here.
Accept

Me sentir ligotée à lui...

Dépendance Amoureuse
0
0
20 visits

   Un manque de reconnaissance  et un amour insuffisant créent une carence, un manque à combler qui exacerbera dans les années à venir de l’adolescence et de la vie adulte le besoin d'attention c'est-à-dire d’être regardé,  d’être écouté, d’être touché etc...

   Si vous allez dans le monde porté par l'amour qu'une personne a pour vous, vous vous sentez léger et vous rayonnez... mais c’est à cause de l'amour de cette personne que vous êtes lumineux(se) et rayonnant. Seulement le  « hic » c’est que c'est l'autre qui a la main sur l'interrupteur...

 Quand je tombe amoureuse d'un homme, j’ai du mal à m’intéresser à autre chose qu’à lui, j'ai besoin de le prendre en moi, qu'il me remplisse et me comble. Quand il me quitte, même pour quelques heures, je me sens vide. "

  N’est-ce pas encore trop souvent qu’une femme se sent diminuée, malheureuse, indigne d'amour lorsqu'elle a perdu l'homme qui lui servait de référence, obligée à l'estime qu'elle a d'elle-même ?


Au début c'est la relation normale du nouveau né avec le monde qui l'entoure. Le bébé est totalement dépendant pour sa survie de ses parents ou des personnes qui l’élèvent. Son besoin d’eux est vital, non seulement sur le plan physique, car ils lui apportent la nourriture et les soins nécessaires sans lesquels il périrait, mais encore parce qu’il dépend d’eux d’une manière tout aussi essentielle sur le plan affectif et relationnel. Le bébé ne se développe bien et ne s’épanouit que s’il reçoit les contacts du regard, du toucher et de la caresse. Ils lui sont indispensables, et s’il en est privé, il dépérit. Ces nourritures affectives sont vitales pour lui, et il s’attache aux personnes qui les lui prodiguent. C’est pourquoi en grandissant, le jeune enfant, tout au long de son évolution, a besoin d'être écoutétouchéregardé avec attention. Déjà le philosophe Hegel avait dit : « Il faut, pour le moins, être deux pour être humain ».

09 Jun, 2016
Ratings
(0 votes)
Your rating
Collected
Jenni
Jenni