Cookies policy: We use our own and third-party cookies to improve your navigation experience. By browsing this site, we assume you consent to us using them. More information here.
Accept

En Amérique du Sud, vivent des amphibiens très venimeux. Dans ces forêts tropicales, il existe deux genres de grenouilles dangereuses : les dendrobates et les phyllobates.

Ces deux familles d'Anoures comptent les espèces qui produisent la substance la plus toxique du monde animal.

Des grenouilles très venimeuses

Sa couleur est variable, y compris au cours de sa vie. En effet, les petits naissent couleur café, et ne prennent leur coloration définitive qu’à l’approche de l’âge adulte. Son dos (qui présente parfois des points blancs) peut également changer de teinte au fil de la journée ou selon les conditions extérieures.Ces minuscules batraciens, de 2 à 7 cm, aux couleurs éclatantes sont si colorés qu’on les nomme également « grenouilles peintes ». Certaines tribus d’Amazonie les appellent « grenouilles à flèches ». Leur peau renferme un poison extrêmement violent que les chasseurs recueillent pour en enduire leurs flèches. Ce poison est 250 fois plus puissant que le curare.

Les Dendrobates

Le dendrobate, dont on connaît plusieurs espèces, est un amphibien remarquable en raison de sa coloration très vive, où se mêlent harmonieusement les coloris les plus merveilleux. Malgré cette ornementation voyante, le dendrobate reste pratiquement invisible car il vit au sein des jungles sud-américaines, où il se confond avec l'environnement. Sa petite taille et ses mœurs nocturnes contribuent à les cacher au regards.

La classification des différents dendrobates et des espèces ressemblantes, apparentées ou non, représente un casse-tête pour les meilleurs spécialistes. En raison de l'extrême variation de la coloration chez une seule et même espèce, il serait inutile de tenter d'identifier un dendrobate sans un examen anatomique approfondi... et encore !!! Actuellement, les spécialistes préfèrent identifier ces grenouilles par leur coassement, dont le son enregistré offre des différences d'une espèce à l'autre, qui sont le plus souvent imperceptibles à notre oreille.

Le dendrobate est protégé contre une sécrétion venimeuse qui humecte constamment son épiderme. La toxicité du venin est variable mais chez certaines espèces il peut atteindre un degré de toxicité incroyable. C'est en fait le venin le plus dangereux de tout le règne animal !!! Il s'agit de la bratrachotoxine, dont un quart de milligramme suffit à tuer un homme.

Les dendrobates se reproduisent sur les arbres et leurs têtards se développent dans les aisselles des feuilles remplies d'eau.

Présentation de la grenouille aux yeux rouges :

Son nom vient de l’aspect étonnant de ses gros yeux rouges.

En effet, son iris noir est vertical, comme celui d’un chat. Cela s’explique facilement : elle voit parfaitement dans le noir.

Sa couleur est variable, y compris au cours de sa vie. En effet, les petits naissent couleur café, et ne prennent leur coloration définitive qu’à l’approche de l’âge adulte. Son dos (qui présente parfois des points blancs) peut également changer de teinte au fil de la journée ou selon les conditions extérieures.

Ainsi, en plein soleil, elle a un dos vert clair, qui s’assombrit au fur et à mesure de la baisse d’intensité de la lumière. La nuit, son dos est vert foncé, châtain, marron voire à la limite du noir. A noter qu’elle peut également changer de couleur quand elle reste trop longtemps sur une surface sombre (un peu comme un caméléon) ou quand elle a peur.

Ses flancs sont bleus avec des bandes jaunes ou blanches ressemblant à de larges cicatrices. Son ventre est blanc pâle. La peau de son dos est beaucoup plus épaisse que celle de son ventre, qui est lui très fragile.

Les extrémités de ses pattes (ses « pieds » et ses « mains ») ont une couleur orange vif, tandis que le dessous (« les paumes ») est du même bleu que ses flancs. Elle possède quatre doigts sur les pattes avant et cinq sur les pattes arrières, tous pourvus de pelotes adhésives ressemblant à des grosses billes, afin de pouvoir s’accrocher à n’importe quelle surface.

Le mâle, plus petit que la femelle (en raison du mode d’accouplement) mesure environ 5 cm. La femelle peut atteindre 8 cm. D’ailleurs, rien ne permet de différencier l’un de l’autre à part la taille. Dans son milieu naturel, elle vit entre 3 et 5 ans.

C’est une espèce de grenouille non venimeuse et donc sans aucun danger pour l’homme.

Pour l’anecdote, sachez que son nom espagnol, rana verde de ojos rojos, constitue un véritable exercice de prononciation : le « r » de rana et de rojos sont fortement roulés, tandis que les « j » de ojos et de rojos sont un raclement de gorge assez marqué. Une torture vocale pour tout personne apprenant l’espagnol.

Où la voir au Costa Rica :

On peut la croiser dans toutes les forets tropicales dotées d’un cours d’eau, que ce soit un fleuve, un lac, une rivière, ou même une simple mare.

Ma préférée

23 Jan, 2015
Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
almost 5 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 5 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 5 years ago

Ratings
(2 votes)
Your rating