Le prix Nobel de chimie 2014

Le prix Nobel de chimie 2014 récompense les inventeurs de la « nanoscopie »
0
1
23 visits

Le prix Nobel de chimie a été attribué, mercredi 8 octobre 2014, aux Américains Eric Betzig et William Moerner et à l’Allemand Stefan Hell, qui ont mis au point des techniques de « microscopie à fluorescence à très haute résolution » qui permettent de « suivre les interactions entre molécules individuelles au sein des cellules vivantes », indique le jury.

Eric Betzig et William Moerner, ont indépendamment développé une

autre technique. Lorsque plusieurs marqueurs fluorescents rayonnent

loin les uns des autres, il est possible de calculer la position de

leur centre, avec une précision meilleure que la limite théorique. En

réalisant plusieurs séquences d’éclairement successives, on

peut reconstruire une image très nette de l’objet. La technique porte le

nom de microscopie par molécule individuelle.

Images des mêmes particules colloïdales (de 200 nm de diamètre) obtenues, à gauche avec une microscopie confocale, à droite avec le dispositif STED. Deux grossissements sont montrés, la barre d'échelle indiquant 1 micron dans les grandes images et 250 nm dans les petites. © Benjamin Harke, Jan Keller, Chaitanya K. Ullal, Volker Westphal, Andreas Schönle, Stefan W. Hell, Opt. Express 16, 4154-4162 (2008)

Images des mêmes particules colloïdales (de 200 nm de diamètre) obtenues, à gauche avec une microscopie confocale, à droite avec le dispositif STED. Deux grossissements sont montrés, la barre d'échelle indiquant 1 micron dans les grandes images et 250 nm dans les petites. © Benjamin Harke, Jan Keller, Chaitanya K. Ullal, Volker Westphal, Andreas Schönle, Stefan W. Hell, Opt. Express 16, 4154-4162 (2008)

Ces inventions, qui donnent accès à l’observation d’agrégats de

protéines ou de divisions cellulaires au niveau nanométrique, sont

utiles dans la compréhension de maladies comme

Parkinson, Alzheimer et Huntington, ou de processus plus

fondamentaux.

Eric Betzig et William Moerner, ont indépendamment développé une

autre technique. Lorsque plusieurs marqueurs fluorescents

rayonnent loin les uns des autres, il est possible de calculer la position

de leur centre, avec une précision meilleure que la limite théorique.


En réalisant plusieurs séquences d’éclairement successives, on

peut reconstruire une image très nette de l’objet. La technique porte

le nom de microscopie par molécule individuelle.

 "La méthode repose sur la possibilité d'allumer et d'éteindre la

fluorescence des molécules individuelles. Les scientifiques

représentent la même zone à de multiples reprises, en laissant juste

quelques molécules éparses briller à chaque fois. La superposition de

ces images donne une super-image dense dont la résolution atteint le

niveau nanométrique", a résumé le jury.

27 Mar, 2015
Ratings
(0 votes)
Your rating
Collected
AngèleS.
AngèleS.
Annie P
Annie P