Cookies policy: We use our own and third-party cookies to improve your navigation experience. By browsing this site, we assume you consent to us using them. More information here.
Accept

Le pouvoir des mots

« La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir. »
2
2
25 visits

Celle qui à le corp qui me tue

Douce lassitude

Indifférente dans son attitude

Bouleversé un coeur de cristal

Mais son souffle me devient indispensable

J'ai pourtant lutté, contre son parfum qui tourné.

Je ne put résister.

Même si mon coeur était sur le point d'exploser.

Sans un mot, elle m'as retourné

Des frissons dans le dos,

A glacer les flammes,

Des milliers de papillons

qui m'ont transpercé  l'âme.

V.L 

Pretty face

Tu ne dis rien.

Au sein d'une fatigue naissante

le reflet réel de ce qui me hante

les deux yeux fermés d'un soir frais

j'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité

c'est peut-être sa qui m'a faits tant battre le coeur

C'est peut-être ça l'amour.

Aimer à s'en arrachait le coeur.

V.L 

23 Jan, 2015
Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 4 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 4 years ago

Ratings
(0 votes)
Your rating