La foudre, menace du ciel

La foudre inquiète les Hommes depuis toujours, qui en ont fait une menace personnifiée par des dieux dans diverses mythologies.

Par Christian Bouquegneau, Professeur Docteur Ingénieur

Article qui pourrait vous intéresser

Depuis toujours, la foudre a impressionné l’Homme, qui en a fait un attribut de la puissance divine. La foudre intervient dans toutes les mythologies, de tout temps et sous toutes les latitudes. Plus que sur l’histoire de la foudre, nous insistons sur cet aspect mythique à l’origine de toutes les civilisations.


Que nous dit la science aujourd’hui ? La réponse est dans la description des nuages orageux, les différentes formes et caractéristiques deséclairs et des courants énormes qu’ils véhiculent, la sévérité orageuse sur notre planète… Où frappe la foudre et pourquoi ?


Les effets physiques et physiologiques de la foudre sont nombreux et n’ont plus rien de mystérieux. Ce sont les effets de tout courant électrique traversant un milieu déterminé, mais il faut toujours garder à l’esprit qu’il s’agit d’un courant impulsionnel (et non continu ou alternatif !) très intense et de très courte durée n’excédant généralement pas une fraction de seconde. Ces effets sont électriques, électrodynamiques, thermiques, électromagnétiques, électrochimiques, acoustiques (le tonnerre !) et surtout physiologiques car la foudre atteint tous les êtres vivants.


La protection contre la foudre est un domaine qui a beaucoup évolué ces dernières années et nous préférons renvoyer le lecteur au livre de l'auteur (Doit-on craindre la foudre ?) pour en comprendre l’application. En effet, les mécanismes d’interception sont toujours à l’étude et seul un modèle électrogéométrique rudimentaire est actuellement utilisé avec confiance. Laprévention et l’analyse des risques y sont aussi largement commentées, car elles constituent la base de toute étude de protection, suivant une norme internationale conséquente (CEI 62305).

D’autres aspects aujourd’hui à l’étude ne sont pas traités ici mais sont aussi évoqués dans le livre : foudre supérieure (entre l’enclume du nuage orageux et l’ionosphère), foudre déclenchée, recherches actuelles en laboratoire et in situ…

La foudre et l'éclair, deux mêmes phénomènes ? 

Même si sa formation est identique, la foudre se différencie de l'éclair par un point : c'est un éclair qui touche la terre ou atteint un aéronef (avion, montgolfière…). L'éclair quant à lui ne se confine qu'à titiller les cieux. 

11 Mar, 2015