Cookies policy: We use our own and third-party cookies to improve your navigation experience. By browsing this site, we assume you consent to us using them. More information here.
Accept

disfraces caseros para el día de los muertos

Le Jour des morts (en espagnol Día de Muertos) est une forme particulière de fête des morts typique de la culture mexicaine actuelle qui s'observe aussi dans le sud-ouest des États-Unis parmi la communauté d'origine mexicaine.

Cette fête se distingue des autres fêtes des morts chrétiennes par le caractère festif de certaines traditions et par la réalisation d'autels privés dédiés aux morts et couverts d'offrandes d'objets, de fleurs et de nourriture.

De plus, bien que le jour des morts lui-même soit, dans la tradition chrétienne, le 2 novembre, jour de la Commémoration des fidèles défunts, les festivités mexicaines sont pratiquées au moins pendant les deux premiers jours du mois de novembre et commencent généralement le 31 octobre ; dans certaines communautés indigènes, elles sont célébrées plus largement entre le 25 octobre et le 3 novembre4.

Cette fête n'est pas un jour férié officiel selon l'article 74 du droit du travail mexicain, mais les écoles6 et certaines administrations locales ont congé le 2 novembre.

En l’honneur de la fête mexicaine El dia de los muertos, 2 artistes britanniques Rankin (photographe) et Andrew Gallimore (maquilleur) réalisent une série de portraits masqués et maquillés. Une bien jolie façon de célébrer cette fête païenne avec des couleurs et des artifices à la fois surprenant ou coloré.

Statuettes contemporaines de cartonería (artisanat de papier mâché), représentant une Catrina et, en arrière-plan, sa version masculine, communément surnommée Catrín (musée d'art populaire de Mexico) .

La Catrina est un personnage populaire de la culture mexicaine ; il s'agit d'un squelette féminin vêtu de riches habits et portant généralement un chapeau.

On attribue en général son origine au personnage créé vers 1912 par le caricaturiste mexicain José Guadalupe Posada. Toutefois, Posada a été influencé par les travaux de Manuel Manilla, avec lequel il a travaillé dans l'atelier de Antonio Vanegas Arroyo (es) ; de plus, ce personnage de squelette est inspiré à la fois de traditions européennes (notamment de l'art macabre médiéval) et indigènes préhispaniques (en particulier du culte de la déesse aztèque de la mort Mictecacihuatl, mais aussi d'autres mises en scène de squelettes).

Au cours du xxe siècle, ce personnage a été décliné sous de nombreuses variantes, en particulier depuis sa reprise par le célèbre peintreDiego Rivera, et est devenu une figure emblématique de la fête des morts mexicaine et de la culture mexicaine en général.

09 Mar, 2017
Ratings
(0 votes)
Your rating